View my page on Freemen
Derniers sujets
» LES PESEES ACTIVES S'ETEIGNENT
par Admin Dim 17 Mai - 20:17

» GOODBYE MISTER BUSH
par jeffe Mer 5 Nov - 11:47

» de passage
par jeffe Mar 4 Nov - 19:27

» Discours d'Yves Cochet à l'Assemblée Nationale
par jeffe Lun 20 Oct - 9:03

» Fin du Plan maladies rares
par jeffe Mar 14 Oct - 12:47

» Les bourses européennes plongent
par jeffe Sam 11 Oct - 9:08

» AU BORD DU GOUFFRE
par loïs Ven 10 Oct - 22:06

» Trois fous se disputant le monde…
par jeffe Ven 26 Sep - 11:38

» Nicolas Sarkozy, Thierry Meyssan et la CIA
par loïs Mar 19 Aoû - 8:25

» Croissance négative de -0,2% au deuxième trimestre dans la zone euro
par jeffe Ven 15 Aoû - 10:56

PROMOTION DU FORUM
booterForum: votez pour ce site

www.meilleurduweb.com : Votez pour ce site.
HEBERGEMENT DE FICHIERS
Hébergement de fichiers

Hébergement d'Images
partenaires et amis
Réseau de Blog FreeWOmen

Forum Expression Libre

Blog de Pierre JC Allard

Blog de Bettina

Site consacré à l'esprit libertaire

Flux RSS
Pour vous abonner au flux RSS des Pensées Actives, cliquez sur ce logo.

Flx RSS
Flux RSS Suivis
Visit the Widget Gallery
Mots-clés


«Une hécatombe annoncée» Suite de "Crise alimentaire mondiale"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

«Une hécatombe annoncée» Suite de "Crise alimentaire mondiale"

Message  jeffe le Mar 15 Avr - 0:59

Suite de l'édito :Crise alimentaire mondiale : le FMI et la banque mondiale craignent le pire

La production massive d'agrocarburants provoque une envolée des prix
alimentaires mondiaux, catastrophique pour les pays du Sud, explique
Jean Ziegler, conseiller à l’ONU sur l’alimentation.


Jean Ziegler est rapporteur spécial des Nations unies pour le droit à l’alimentation. Ce sociologue suisse est l’auteur de L’empire de la honte (Livre de poche, 2008).
Sur le même sujet


* Émeutes de la faim : les raisons de la colère
* Egypte «Sans les subventions, la situation aurait déjà explosé»
* Bangkok peine à répondre à la demande mondiale
* EDITORIAL Le fossé
* Haïti La rue fait chuter le Premier ministre



Les « émeutes de la faim » sont-elles un facteur d’instabilité planétaire?

Oui, parce qu’elles ne sont pas conjoncturelles, mais structurelles. Elles ne sont pas directement liées à des phénomènes climatiques (sécheresse en Australie) ou de développement (nouvelles classes consommatrices en Inde ou en Chine). Quand le prix du riz flambe de 52% en deux mois, celui des céréales de 84% en quatre mois, et quand le prix du fret explose avec celui du pétrole, on précipite 2 milliards de personnes sous le seuil de pauvreté.

Quelles peuvent être les conséquences?

On en voit les prémices aujourd’hui, avec les champs de riz gardés par l’armée en Thaïlande, la bataille pour le pain en Egypte, les morts par balles à Haïti. On va vers une très longue période d’émeutes, de conflits, des vagues de déstabilisation régionale incontrôlable, marquée au fer rouge du désespoir des populations les plus vulnérables. Avant la flambée des prix déjà, un enfant de moins de 10 ans mourait toutes les 5 secondes, 854 millions de personnes étaient gravement sous-alimentées ! C’est une hécatombe annoncée. Les ménages consacrent de 10 à 20% de leur budget dans l’alimentation en Occident, et de 60 à 90 % dans les pays les plus pauvres : c’est une question de survie.

Où sont les responsabilités?

Principalement dans l’indifférence des maîtres du monde, pays riches ou grands émergents. Les opinions publiques s’offusquent-elles de la famine dans le nord de l’Inde, comme il y a deux ans, ou des populations du Darfour ? Quand on lance, aux Etats-Unis, grâce à 6 milliards de subventions, une politique de biocarburant qui draine 138 millions de tonnes de maïs hors du marché alimentaire, on jette les bases d’un crime contre l’humanité pour sa propre soif de carburant… On peut comprendre le souhait du gouvernement Bush de se libérer de l’emprise des énergies fossiles importées, mais c’est déstabilisant pour le reste du monde. Et quand l’Union européenne décide de faire passer la part des biocarburants à 10 % en 2020, elle reporte le fardeau sur les petites paysanneries africaines…

Les biocarburants ne sont pas seuls responsables…

Les pays les plus pauvres paient leur quittance au FMI. Malgré les allégements de dette, 122 pays avaient une ardoise de 2 100 milliards de dollars de dettes cumulées en 2007. Les plans d’ajustement structurels du FMI imposent toujours des plantations d’exportation qui doivent servir à produire des devises et permettre aux pays du Sud de payer les intérêts de la dette aux banques du Nord. Ajoutez à cela les subventions agricoles à l’exportation qui laminent les marchés agricoles locaux, et vous arrivez à une situation explosive….

Source


Dernière édition par jeffe le Lun 21 Avr - 22:35, édité 1 fois
avatar
jeffe

Messages : 581
Date d'inscription : 16/03/2008
Age : 59

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: «Une hécatombe annoncée» Suite de "Crise alimentaire mondiale"

Message  jeffe le Mar 15 Avr - 12:35

Bettina a dit (ICI) :
le pouvoir qui ne serait plus vraiment dans les mains des dirigeants...
Le pouvoir n'a jamais été dans les mains des dirigeants, tout au moins depuis l'avénement de la démocratie. Car la démocratie, si elle est une des plus belles choses intellectuelles que l'homme ai créé, a offert le droit à celui qui ne sait pas d'agir comme s'il savait.
Elle a offert à celui qui manigance pour son intérêt personnel le droit de faire croire qu'il le fait pour le bien de tous.
Elle a fait croire au peuple qu'il était compris et écouté.
La vrai démocratie est un rêve, pas un fait.

Notre nain national en est le pur exemple: "je serai le Président de tout les Français...". Je loue qui de droit d'avoir mis cet homme là à la tête de notre pays. Il est le bouton pullulant qui révèle enfin la maladie, tapis en notre cœur.
La démocratie pratiquée en occident, c'est comme les fastfoods, peu importe la cuisine, pourvu qu'il y ai le petit cado-macdo avec.
Sauf qu'une heure aprés, on a à nouveau faim, mais des boutons en plus...

Entendu un jour d'une personne (qui s'en rappellera toute sa vie je pense):
"Moi, je vais voter Sarko, parce qu'il s'est remis avec Cécilia, et moi, j'aime bien Cécilia...!"
SIC. J'avale de travers et lui vomi dessus. Le droit de vote sert à ça ??? Combien ont voté pour cette pub:
"parfum Sarko, c'est le bonheur assuré !"

Nous sommes une société où, pour séduire une fille, on s'asperge de "Axx" et boum, c'est l'hécatombe...
Mais l'hécatombe n'est pas celle qu'on croit.
Elle a le visage de ça:



avatar
jeffe

Messages : 581
Date d'inscription : 16/03/2008
Age : 59

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum