View my page on Freemen
Derniers sujets
» LES PESEES ACTIVES S'ETEIGNENT
par Admin Dim 17 Mai - 20:17

» GOODBYE MISTER BUSH
par jeffe Mer 5 Nov - 11:47

» de passage
par jeffe Mar 4 Nov - 19:27

» Discours d'Yves Cochet à l'Assemblée Nationale
par jeffe Lun 20 Oct - 9:03

» Fin du Plan maladies rares
par jeffe Mar 14 Oct - 12:47

» Les bourses européennes plongent
par jeffe Sam 11 Oct - 9:08

» AU BORD DU GOUFFRE
par loïs Ven 10 Oct - 22:06

» Trois fous se disputant le monde…
par jeffe Ven 26 Sep - 11:38

» Nicolas Sarkozy, Thierry Meyssan et la CIA
par loïs Mar 19 Aoû - 8:25

» Croissance négative de -0,2% au deuxième trimestre dans la zone euro
par jeffe Ven 15 Aoû - 10:56

PROMOTION DU FORUM
booterForum: votez pour ce site

www.meilleurduweb.com : Votez pour ce site.
HEBERGEMENT DE FICHIERS
Hébergement de fichiers

Hébergement d'Images
partenaires et amis
Réseau de Blog FreeWOmen

Forum Expression Libre

Blog de Pierre JC Allard

Blog de Bettina

Site consacré à l'esprit libertaire

Flux RSS
Pour vous abonner au flux RSS des Pensées Actives, cliquez sur ce logo.

Flx RSS
Flux RSS Suivis
Visit the Widget Gallery
Mots-clés


Spéculation et crises : ça suffit !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Spéculation et crises : ça suffit !

Message  jeffe le Mar 15 Avr - 23:32

La pétion: signez !

Suite à ma signature j'ai reçu ce mail:
cher(e)s ami(e)s

Si vous recevez ce premier numéro de la lettre "Stop-Finance"... c'est que vous êtes déjà signataires de la pétition.
Nous vous en remercions d'autant plus que votre soutien est le meilleur des encouragements à poursuivre l'action collective autour de cette question centrale de l'arraisonnement de la finance libéralisée.
"Poursuivre" est bien le terme approprié car cette pétition ne saurait être une fin en soi. Elle est un commencement. Mais de quoi ? Vous êtes nombreux à vous (et à nous) poser la question. La présente lettre précisément vocation à vous tenir informés des suites de ce mouvement -- c'est-à-dire, pour une bonne part, à rendre communes les idées que nombre d'entre vous nous faites parvenir.

I) Un objectif : le sommet européen de la fin juin

Parmi toutes les questions que vous nous posez, une émerge particulièrement :
que faire de ces signatures ? à qui les remettre ?
Nous pensons donner à cette pétition l'échéance de la fin juin, à savoir la prise de la présidence de l'Union européenne par la France. Les 19 et 20 juin se tiendra à Bruxelles un sommet européen de bilan de la
présidence slovène et de transmission à la France. Pourquoi ne pas organiser une manifestation le week end précédent (14 et 15 juin) à Bruxelles même ?
Nous y organiserions une réunion publique sous la forme d'un séminaire international, évidemment largement ouvert à tous les citoyens qui feront le déplacement, au cours duquel nous
exposerions publiquement toutes nos propositions dont l'abrogation des articles 56 et 48 n'est -- redisons le -- que le préalable.
Les signatures pourraient alors être remises à la Commission européenne.

II) Diffuser, convaincre : l'objectif des 60 000 signatures pour la fin avril


A plus court terme : au moment où cette lettre est envoyée, la pétition a déjà enregistrée 30 000 signatures. Il nous faut maintenant étendre le mouvement et l'internationaliser davantage qu'il ne l'est. C'est ce à quoi nous travaillons maintenant... et c'est ce pourquoi nous en appelons à votre mobilisation. Vous êtes partenaires à part entière de ce mouvement : faites le vivre, il ne réussira que par vous. Diffusez la pétition, convainquez ceux qui sont autour de vous de signer à leur tour. Nous nous donnons pour objectif les 60 000 signatures d'ici la fin avril. Il suffirait que chaque signataire obtienne deux ou trois signatures pour que nous arrivions : visez donc 10 !
Comment faire concrètement :
Solution 1 : Inscrire vous même en ligne les gens dont vous avez eu l'assentiment.
Solution 2 : Faire signer les formulaires papier (téléchargeable sur le site) et
les envoyer à Attac qui accepte de nous servir de boîte postale :
66-72 rue Marceau, 93100 Montreuil-sous-Bois, France
Solution 3 : Nous envoyer les noms et adresses mails des signataires, nous les entrerons manuellement dans la liste.
En cas de problème, contactez nous sur le mail stopfinance@gmail.com
Toutes les doubles signatures seront bien évidemment controlées.

III) Une relance de la visibilité médiatique du mouvement

Armés
1) de ces 60 000 signatures,
2) d'une liste d'organisations politiques, syndicales et associatives ayant endossé la pétition et
3) de l'objectif du sommet européen de juin, nous aurons atteint une masse critique qui nous permettra de relancer une action médiatique pour faire connaître l'ampleur de ce mouvement, pour lui donner un nouvel
élan et pour affirmer que, loin d'être un feu de paille ou un coup isolé, il inscrit ses objectifs dans la durée.

Ce mouvement n'a pas d'autre force politique que celle que lui donnent les hommes et femmes qui le soutiennent et le font vivre. De l'objectif des 60 000 signatures à celui d'une manifestation publique à Bruxelles,
c'est peu dire que nous avons besoin de votre action !

Le comité d'animation de Stop-Finance
www.stop-finance.org
avatar
jeffe

Messages : 581
Date d'inscription : 16/03/2008
Age : 59

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Spéculation et crises : ça suffit !

Message  ecotone le Mer 16 Avr - 14:03

Oui, moi aussi je l'ai reçu, j'ai aussi l'entention de l'éditer chez nous.
Je trouve que c'est très encourageant ce courrier ; que tu le diffuses toi ici, et nous làbas, me fait dire que d'autres en feront autant, ainsi, j'en déduis que les infos circulent!!!
bounce
Est-ce que tu avais édité cette pétition ici, sur Pensées Actives?
Est-ce que tu l'avais éditée ailleurs???

ecotone

Messages : 42
Date d'inscription : 09/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Spéculation et crises : ça suffit !

Message  jeffe le Mer 16 Avr - 14:47

Est-ce que tu avais édité cette pétition ici, sur Pensées Actives?
Est-ce que tu l'avais éditée ailleurs???
Je ne sais plus. Je crois que lorsque j'ai signé la pétition, je n'avais pas fais encore P.A. Je crois que j'étais encore sur l'autre forum.
avatar
jeffe

Messages : 581
Date d'inscription : 16/03/2008
Age : 59

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

lobbying

Message  crabe à roulettes le Jeu 17 Avr - 15:09

Europe : Transparence du lobbying ?
de Slovar

EPACA et SEAP, est-ce que ces sigles signifient quelque chose pour vous?

Non bien entendu puisque seuls les initiés les connaissent. Et ces initiés sont ceux qui décident ou influencent durablement la vie quotidienne des citoyens européens.

L’EPACA (European Public Affairs Consultancies Association) et la SEAP (Society for European Affairs Professionals), sont les plus grandes organisations représentant les lobbyistes du secteur privé auprès des institutions européennes.

Ces deux organisations se sont récemment distinguées en s’opposant à "toute mesure de communication obligatoire des pratiques de lobbying, défendant le secret et les accès privilégiés au nom de "l’auto-régulation" ainsi que des codes de conduite et des systèmes d’enregistrement facultatifs.

Les lobbyistes commerciaux se sont également opposés à la divulgation d’informations financières vérifiables au sujet de leurs activités, arguant que « l’argent et l’influence sont deux choses différentes », que le processus serait trop lourd et que cela compromettrait le droit à la vie privée de leurs clients – bien que nombre de ces derniers soient basés aux USA et aient déjà, au titre de la législation américaine sur la communication des activités de lobbying, communiqué de telles informations… / …" . Source Alter EU

Transparence, vous avez dit transparence ? Mais que représentent vraiment ces lobbies et sont-ils vraiment déterminants ?

Selon le commissaire chargé des affaires administratives, de l’audit et de la lutte anti-fraude, Siim Kallas, « on compte actuellement environ 15 000 lobbyistes à Bruxelles (consultants, avocats, associations professionnelles, entreprises, ONG) qui tentent d’influencer les fonctionnaires de la Commission et les députés européens »

Près de 2 600 groupes d’intérêts spéciaux ont un bureau permanent à Bruxelles et génèrent entre 60 et 90 millions d’euros de recettes par an.

En clair, la très grande majorité (pour ne pas dire la totalité) des décisions prises par les commissaires ou les députés sont dictées ou livrées clés en main par les entreprises ou groupes de pressions.

L’eurodéputé finlandais et l’auteur du rapport, Alexander Stubb n’en fait pas mystère et affirme que : « les lobbyistes jouent un rôle essentiel dans le travail effectué par les eurodéputés et le processus de prise de décisions politiques qu’il mènent serait très médiocre sans leur contribution. Il a ajouté que ce rapport assure une égalité de traitement des lobbyistes et nous améliore la transparence … » On peut lire le rapport ICI

Au moins, nous sommes rassurés par la qualité des élus qui sont en charge des affaires de l’Union !!! Des propos qui donnent froid dans le dos lorsqu’on continue à vouloir nous faire croire à la démocratie européenne.

Alter EU qui défend la mise en place d’un « registre obligatoire » indiquant un maximum de transparence nous donne un exemple sur son site de dérive constatée :

« … les campagnes des groupes de pression des entreprises font le plus souvent en sorte de garder le silence sur leurs véritables motivations. Les lobbyistes montent des sociétés-écrans, prétendent provenir d’organisations à but non-lucratif ou encore financent de soi-disant « experts indépendants ».

En 2005, on découvrit que la « Campaign for creativity » (C4C), qui se présentait comme une organisation d’artistes, de musiciens, designers, développeurs de logiciels et autres professions de création était en réalité orchestrée par Campbell Gentry, une agence de relations publiques. C4C a été très active pour faire pression sur les membres du Parlement Européen afin de faire adopter des protections importantes sur les brevets logiciels, une position favorable aux intérêts des grandes multinationales du logiciel. Bien que leur site web mentionne un vague « soutien » des multinationales du logiciel Microsoft, SAP et de l’association industrielle CompTIA, l’impression d’ensemble était celle d’une campagne menée par des individus … »

La lecture du Livre Vert de la commission européenne (2006) devrait permettre aux internautes de mieux comprendre le formidable enjeu de la transparence.

Extrait : Lobbying définition et concept de base.

Aux fins du présent livre vert, on entend par «lobbying» toutes les activités qui visent à influer sur l’élaboration des politiques et les processus décisionnels des institutions européennes.

De la même façon, on entend par «lobbyistes» les personnes qui se livrent à ce type d’activités et qui travaillent dans toute une série d’organisations telles que les cabinets de consultants spécialisés dans les affaires publiques, les cabinets d’avocats, les ONG, les groupes de réflexion, les groupes de pression au sein des entreprises («représentants internes») ou les groupements professionnels.

Pour permettre une discussion fructueuse sur la façon de définir l’activité de lobbying au niveau de l’Union européenne, il est nécessaire de définir le cadre de base sur lequel doivent reposer les relations entre les institutions de l’Union européenne et les lobbyistes. Pour la Commission, les aspects suivants sont essentiels :

1. Le lobbying est une activité légitime dans le cadre d’un système démocratique, qu’elle soit menée par des citoyens ou des entreprises, des organisations de la société civile et d’autres groupes d’intérêt ou par des entreprises travaillant pour le compte de tiers (spécialistes des affaires publiques, groupes de réflexion et avocats).

2. Les lobbyistes peuvent contribuer à attirer l’attention des institutions européennes sur des questions importantes. Dans certains cas, la Communauté offre un soutien financier, afin de veiller à ce que les opinions de certains groupes d’intérêt puissent être exprimées de façon satisfaisante au niveau européen (les intérêts des consommateurs, des citoyens souffrant de handicap, des intérêts écologiques, etc..).

3. Les institutions européennes ne doivent pas toutefois subir d’influences indues du fait d’activités de lobbying inadéquates.

4. Lorsque des groupes de pression cherchent à contribuer à l’élaboration des politiques dans l’Union européenne, les citoyens de l’UE doivent être clairement informés de la contribution qu’ils apportent aux institutions européennes. Ils doivent également connaître clairement les entités que ces groupes représentent, en quoi consistent leur mission et la façon dont ils sont financés.

5. L’obligation faite aux institutions européennes de déterminer et de garantir l’«intérêt général de la Communauté» va de pair avec leur droit de tenir des délibérations internes sans ingérence d’intérêts externes.

6. Les mesures dans le domaine de la transparence doivent être efficaces et proportionnées … / …

Au delà du fait qu’aucun élu, responsable ou journaliste français ne nous ai donné la moindre information sur ce sujet, globalement, on se demande pourquoi les citoyens d’Europe votent pour un parlement européen « très médiocre » qui n’est qu’une chambre d’enregistrement des demandes lobbyistes.

Nous avons récemment évoqué le fait qu’il est anormal que les membres de la commission européenne et à fortiori son Président ne soient pas désignés par le parlement. Cette fois-ci, nous nous demandons simplement si le système politique européen n’est pas simplement une imposture.

A méditer lors du prochain scrutin pour l’élection des Eurodéputés …

Slovar les Nouvelles

http://slovar.blogspot.com

Bibliographie

EPACA liste des membres

SEAP liste des membres

Parlement européen : Les lobbies aux parlement européen

Crédit photo Parlement européen (Nota : le commentaire officiel de cette photo s’intitule : Embouteillage de lobbyistes au Parlement européen)

Crédit, sources et copyrights

Euractiv

Alter EU

Cher Crabe à roulette, je me suis permis de réactiver tous les liens hypertextes de l'article, qui sont, je pense, utiles à une lecture "en profondeur" de l'article.
avatar
crabe à roulettes

Messages : 32
Date d'inscription : 11/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Spéculation et crises : ça suffit ! Premier séminaire européen à Paris, le 21 juin 2008

Message  jeffe le Sam 7 Juin - 17:23

mail reçu le 7/6/2008

Cher(es) signataires,

La pétition européenne "Spéculation et crises : ça suffit !" a atteint 36 000 signatures en ligne et sa version papier a été signée par 2 500 personnes.

Pour poursuivre sur cette lancée, le collectif initiateur vous invite à un premier séminaire européen qui se tiendra à l'Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne, de 9h30 à 17h le 21 juin 2008 (Présentation ci-dessous).

Des informations plus détaillées sur le programme et les intervenants vous seront envoyées en début de semaine prochaine.

Pour vous inscrire, il suffit d'envoyer un mail à l'adresse suivante : caroline.robert@attac.org
avant le mardi 17 juin en indiquant vos nom, prénom ainsi que votre pays.
Pour le collectif initiateur "Stop-finance",
- Jean-Marie Harribey (Université Bordeaux IV) 336 85 71 25 82
- Frédéric Lordon (CNRS) 336 83 89 12 81
'"""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""
Présentation du séminaire européen "Spéculation et crises : ça suffit !"

La crise financière confirme les analyses et les pronostics les plus pessimistes. C'est la plus grave crise depuis la seconde guerre mondiale. Elle est l'aboutissement de l'évolution du capitalisme vers sa logique la plus pure et en même temps la plus sauvage : rendre de la valeur aux actionnaires, finalité suprême de la libéralisation du mouvement des capitaux, de la déréglementation, de la prolifération des produits financiers, de la titrisation et de la dépolitisation des banques centrales pour qu'elles servent mieux les marchés financiers.

La pétition européenne initiée par une cinquantaine d'économistes pour demander :
l'abrogation de l'article 56 du Traité de Lisbonne, qui, interdisant toute restriction à ses mouvements, offre au capital financier les conditions de son emprise écrasante sur la société ;
la restriction de la « liberté d'établissement » (art. 48 qui laisse l'opportunité au capital de se rendre là où les conditions lui sont le plus favorables, et permettrait ici aux institutions financières de trouver asile à la City de Londres ou ailleurs.
... a recueilli à ce jour plus de 38 500 signatures.

Pour élargir la prise de conscience de la gravité de la situation et de la nécessité d'élaborer de toute urgence des propositions propres à juguler les méfaits de la finance, le collectif « Stop-finance », initiateur de la pétition, organise à Paris le 21 juin un séminaire européen, le lendemain du Conseil européen et à la veille du G8 au Japon où se rendront les chefs d'Etat et de gouvernement européens.

Ce séminaire portera sur quatre thèmes. Chacun d 'eux sera introduit par deux intervenants et sera suivi d'un débat avec la salle.

1. L'origine de la crise
Isaac Joshua (Université Paris XI)
Michel Husson (IRES)

2. Les mécanismes de la crise
Gérard Duménil (CNRS)

Intervenant à confirmer

3. Les conséquences de la crise
Jacques Sapir (EHESS)
Peter Wahl (World Economy, Ecology & development)

4. Propositions alternatives
Dominique Plihon (Université Paris XIII)
Frédéric Lordon (CNRS)
avatar
jeffe

Messages : 581
Date d'inscription : 16/03/2008
Age : 59

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Spéculation et crises : ça suffit !

Message  loïs le Sam 7 Juin - 19:21

j'ai signé cette pétition, car c'est le minimum-défense contre la sauvagerie du capitalisme.

Mais celà n'empêche pas de se questionner sur le fonds de la réflexion proposée; est-ce qu'une régulation du capitalisme est acceptable,et permet de dominer, d'éradiquer les maux constatés ? Je ne le crois pas.

Toute la mouvance autour de ATTAC est attachée à la sauvegarde d'un capitalisme humain, cadré. Exemple: la taxe Tobbin était suggérée pour imposée des taxes sur la circulation des capitaux.En aucun cas, il ne s'agissait de préconiser la suppression de ceux-ci, comme base de l'exploitation, et donc de la misère.

Le capitalisme même régulé, ne peut être humain, porteur de progrès ( dans le sens de solution à la faim dans le monde, les problèmes de santé,..).

En définitive, c'est une adaptation du système qui est proposé, alors que c'est le coeur de celui-ci qui est à rejeter.
En conservant les mécanismes du capitalisme ( vente de la force de travail sous forme de salariat, actionnariat, propriété privée des moyens de production,..) ceux-ci produisent, même à un rythme différent, de la richesse pour les uns et la pénurie pour les autres.

loïs

Messages : 37
Date d'inscription : 12/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Spéculation et crises : ça suffit !

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum