View my page on Freemen
Derniers sujets
» LES PESEES ACTIVES S'ETEIGNENT
par Admin Dim 17 Mai - 20:17

» GOODBYE MISTER BUSH
par jeffe Mer 5 Nov - 11:47

» de passage
par jeffe Mar 4 Nov - 19:27

» Discours d'Yves Cochet à l'Assemblée Nationale
par jeffe Lun 20 Oct - 9:03

» Fin du Plan maladies rares
par jeffe Mar 14 Oct - 12:47

» Les bourses européennes plongent
par jeffe Sam 11 Oct - 9:08

» AU BORD DU GOUFFRE
par loïs Ven 10 Oct - 22:06

» Trois fous se disputant le monde…
par jeffe Ven 26 Sep - 11:38

» Nicolas Sarkozy, Thierry Meyssan et la CIA
par loïs Mar 19 Aoû - 8:25

» Croissance négative de -0,2% au deuxième trimestre dans la zone euro
par jeffe Ven 15 Aoû - 10:56

PROMOTION DU FORUM
booterForum: votez pour ce site

www.meilleurduweb.com : Votez pour ce site.
HEBERGEMENT DE FICHIERS
Hébergement de fichiers

Hébergement d'Images
partenaires et amis
Réseau de Blog FreeWOmen

Forum Expression Libre

Blog de Pierre JC Allard

Blog de Bettina

Site consacré à l'esprit libertaire

Flux RSS
Pour vous abonner au flux RSS des Pensées Actives, cliquez sur ce logo.

Flx RSS
Flux RSS Suivis
Visit the Widget Gallery
Mots-clés


Avec l'ANPE, travaillez autant pour gagner moins à Pondichéry

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Avec l'ANPE, travaillez autant pour gagner moins à Pondichéry

Message  jeffe le Mer 7 Mai - 18:02

Un travail sous le soleil de Pondichéry? La perspective pourrait séduire plus d'un demandeur d'emploi français, en mal de travail et d'exotisme. Le hic? La couleur "locale" du salaire proposé: 10 000 à 20 000 roupies, soit 160 à 320 euros par mois pour 40 heures de travail hebdomadaire. Sans surprise, l'affaire, relayée par tous les sites d'information, a créé une polémique entre l'ANPE, les syndicats, et le PS. Choquant ou pas? Les blogueurs sont partagés.

Révélée par Le Parisien, l'offre d'emploi "low cost", publiée sur le site internet de l'ANPE, propose un poste de concepteur web à Pondichéry pour l'équivalent de 160 à 320 euros par mois, la protection sociale étant "à négocier". Si les syndicats s'insurgent, il n'y a, pour l'ANPE, pas de quoi polémiquer: l'entreprise relève du droit indien et applique en conséquence les salaires en vigueur dans le pays.

"Il faut voir comment on vit en Inde avec 10 000 roupies"

Idem pour certains internautes comme Carine, qui donne son avis sur le site de Libération:
"Je ne vois pas où est le problème (…) Dans des pays comme l'Inde ou l'Egypte, le coût de la vie est très bas et un jeun peut en effet survivre avec un minuscule salaire."

Même tonalité chez Jean-François Moyen, enseignant, sur com-vat.com, le blog du journaliste parisien Hugues Serraf:

"Il faut voir comment on vit avec 10 000 roupies en Inde. Ca fait unmoment que je n'y suis pas allé, mais j'ai le souvenir, par exemple, d'avoir payé 100-200 roupies pour un repas dans un bon restau; on aurait donc un niveau de vie du même ordre de grandeur que celui qu'on peut avoir en France avec 1500 euros."

Mais à ce Questions pour un champion sur le thème: peut-on vivre en Inde avec 10 000 roupies, les internautes sont loins d'être sur la même
longueur d'onde. Chacun y va de son expérience au pays des Maharadjas pour défendre son point de vue. C'est le cas de Fazz, qui commente l'affaire sur Libération.fr :

"Je connaît très bien ce pays pour m'y rendre très très régulièrement depuis de nombreuses années. En fait, 160 à 200 euros sont insuffisants pour espérer vivre correctement dans ce pays qui voit sa croissance exploser des records: pour info, Mumbai (ex Bombay) ou bien Bangalore sont des villes aux loyers occidentaux."

Une expérience intéressante?


Que le salaire soit choquant ou non, l'ANPE met en valeur l'opportunité de se forger une expérience à l'étranger, la rémunération étant un critère secondaire. Un investisssement, donc. Sur le site internet du Nouvel Observateur, Incorrect partage cet avis:

"Cette offre est une super occasion pour un jeune, c'est la meilleure façon d'aller passer un an ou deux dans un pays anglophone en pleine expansion. C'est là que se passe la mondialisation, et que les grandes entreprises occidentales vont travailler. Avec ce genre d'aventure, un jeune aura un super CV pour se vendre tranquillement à bon prix."

Partir à l'aventure supposerait encore qu'un jeune soit sans attache, ce qui n'est pas si évident pour Soul Eater, qui ironise sur, le même site:
"C'est bien connu, les jeunes diplômés ne doivent pas avoir d'attache, être trilingue, maîtriser x langages, travailler plus de douze heures par jour pour… 320 euros par mois!"

"L'ANPE: Avec Nous Pas d'Espoir?"


Beaucoup d'internautes se montrent choqués par cette offre, plus encore par sa diffusion sur le site de l'ANPE, comme Hraste Van, qui réagit sur le site internet aol actualités :

"L'ANPE devrait respecter la législation en vigueur en France et offrir, au moins, des postes de travail à temps plein de 35 heures hebdomadaires payées au SMIC."


Et aux internautes d'ironiser sur la signification du sigle ANPE: "Avec Nous Pas d'Espoir", s'amuse ce lecteur du Figaro.fr, et répondant au pseudonyme "Et cum spirituo tuo".
__________________________________________________________________________________________________________________
Source: Rue89
avatar
jeffe

Messages : 581
Date d'inscription : 16/03/2008
Age : 59

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum