View my page on Freemen
Derniers sujets
» LES PESEES ACTIVES S'ETEIGNENT
par Admin Dim 17 Mai - 20:17

» GOODBYE MISTER BUSH
par jeffe Mer 5 Nov - 11:47

» de passage
par jeffe Mar 4 Nov - 19:27

» Discours d'Yves Cochet à l'Assemblée Nationale
par jeffe Lun 20 Oct - 9:03

» Fin du Plan maladies rares
par jeffe Mar 14 Oct - 12:47

» Les bourses européennes plongent
par jeffe Sam 11 Oct - 9:08

» AU BORD DU GOUFFRE
par loïs Ven 10 Oct - 22:06

» Trois fous se disputant le monde…
par jeffe Ven 26 Sep - 11:38

» Nicolas Sarkozy, Thierry Meyssan et la CIA
par loïs Mar 19 Aoû - 8:25

» Croissance négative de -0,2% au deuxième trimestre dans la zone euro
par jeffe Ven 15 Aoû - 10:56

PROMOTION DU FORUM
booterForum: votez pour ce site

www.meilleurduweb.com : Votez pour ce site.
HEBERGEMENT DE FICHIERS
Hébergement de fichiers

Hébergement d'Images
partenaires et amis
Réseau de Blog FreeWOmen

Forum Expression Libre

Blog de Pierre JC Allard

Blog de Bettina

Site consacré à l'esprit libertaire

Flux RSS
Pour vous abonner au flux RSS des Pensées Actives, cliquez sur ce logo.

Flx RSS
Flux RSS Suivis
Visit the Widget Gallery
Mots-clés


A.R.M.E

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

A.R.M.E

Message  scilicet le Dim 23 Mar - 5:56

J'ouvre un thème : A.R.M.E, Association Revenu Minimum d'Existence.

C'est une question qui m'interpelle depuis quelques années, celle du revenu minimum d'existence, revenu inconditionnel; on la trouve aussi sous d'autres appellations : dividende universel, allocation universelle, revenu minimum garanti, etc. On la trouve également traitée par différentes orientations politiques : cela va de Christine Boutin, Yoland Bresson pour les plus à droite, à la revue "multitudes", Antonio Negri, André Gorz pour les plus à gauche, en passant par Philippe Van Parijs et la revue du MAUSS (dans l'orbite des "décroissants").
On la trouve appliquée en Alaska, dans un Etat brésilien, en Afrique du Sud.
On la trouve impliquée dans la lutte contre le chômage et la lutte des intermittents du spectacle.

Il s'agit dans un premier temps de réunir toutes les informations y afférentes, indépendamment de l'orientation politique. Par contre l'info concernant la critique du RME est difficile à trouver, elle est la plupart du temps non-dite; la gauche institutionnelle le critique car le RME remet en cause le statut du SMIC; la droite institutionnelle le critique car il représenterait un droit à la paresse.

Pour l'heure j'ai en bibliothèque:
- Jean-marc Ferry: l'allocation universelle. Editions du cerf.
- Yannick Vanderborght, Philippe Van Parijs: l'allocation universelle. Editions la découverte.
- Chantal Euzeby: le revenu minimum garanti. Editions la découverte.
- Yoland Bresson: le revenu d'existence ou la métamorphose su social. Editions l'esprit frappeur.
- Claudine Leleux: travail ou revenu? pour un revenu inconditionnel. Editions du cerf.
- Serge Milano: le revenu minimum garanti dans la CEE. Puf, "que sais-je?".
- Laurent Geffroy: garantir le revenu, histoire et actualité d'une utopie concrète. Editions la découverte/MAUSS.
- "Multitudes" n°8: garantir le revenu.
- "Multitudes" n°27: revenu garanti, questions ouvertes.

Et sur le net:http://jeanzin.fr/
site déjà cité par ailleurs.

Toute info supplémentaire est la bien-venue.

Pour ma part, assumant ma "subjectivité" politique, je m'inscris dans un projet progressiste (en opposition à un projet libéral - le terme de "libéral" étant pour moi une imposture intellectuelle, une inversion perverse des valeurs).

scilicet

Messages : 25
Date d'inscription : 16/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A.R.M.E

Message  scilicet le Dim 23 Mar - 17:49

TREVE DE CONFUSION
par scilicet Aujourd’hui à 15:47

"TREVE DE CONFUSION" est le titre d'un "papier" (comme il le dit) de Marc HEIM, paru dans "Multitudes" n°8 mars-avril 2002, au sujet du Revenu Social Garanti (RSG).
Le RSG existe sous d'autres appellations: allocation universelle, revenu de citoyenneté, revenu d'existence, etc. Mais toutes signifient grosso modo la même chose: "ce revenu doit être inconditionnel, accordé de la naissance à la mort et entièrement cumulable avec toutes les autres rémunérations, en partculier celles du tavail". Alors, pourquoi "trêve de confusion"? Parce que des appellations différentes sont motivées par et engagent des pratiques sociales différentes. On peut les résumer à deux: une qui se situe dans le cadre du système libéral actuel, une autre qui prévoie "un dépassement de la condition salariale"; une qui propose (qui a proposé par exemple dans l'Etat de New-Yok, mais cela a été un échec) un "impôt négatif sur le revenu", proposition théorisée par Milton Friedman, une autre qui propose donc le RSG.
L'impôt négatif est CONDITIONNE à un seuil de revenu déterminé par ailleurs et fixé à un niveau très bas, en-deça même du seuil de pauvreté.
En deçà de ce niveau l'individu touche un montant différentiel de l'Etat; au-delà il ne le touchera plus et paiera des impôts; et ceci est non cumulable. Cela revient à subventionner indirectement les entreprises; et d'autre part cela incite au travail au noir. Dans ce système il est prévu "la suppression de toutes les autres formes d'aide et d'allocation", l'impôt négatif se substituant à toute autre forme d'allocation serait en fait une allocation déguisée. C-à-d qu'on en revient au système conditionnel.
Marc HEIM présente deux critères qui permettent de tracer une "ligne de démarcation" entre les deux approches. 1) le montant du RSG, et 2) l'existence ou non de mesures complémentaires.
Les libéraux fixent un montant très faible, afin d'éviter à avoir à remettre en cause le système de répartition. Par exemple Christine Boutin (qui représente une variante libérale-autoritaire) le fixe pour l'heure à 250 euros, c-à-d bien en deçà du seuil de pauvreté fixé à 788 euros, c-à-d que ce montant ne permet pas de survivre, et ce, il faut le rappeler, sans allocations complémentaires. M.H cite André Gorz: "un revenu d'existence très bas est, en fait, une subvention aux employeurs. Elle leur permet de se procurer du travail en dessous du salaire de subsistance. Elle permet dès lors de donner un formidable coup d'accélérateur à la déréglementation, à la précarisation, à la flexibilisation du rapport salarial". A l'pposé, et toujours en citant André Gorz, le revenu social garanti suffisant "rlève d'une logique inverse: elle ne vise plus à contraindre les allocataires à accepter n'importe quel travail à n'importe quelle condition, mais à les affranchir du marché du travail. Le revenu social de base doit leur permettre de refuser le travail et les conditions de travail indignes."
D'autre part, les progressiste pensent qu'il ne suffit pas de fixer un montant suffisant (par suffisant il faut entendre un montant qui couvre les trois besoins vitaux: l'alimentation, l'habillement, le logement; montant que fixe René Passet, par exemple, en 2002, à 700 euros). Il faut l'accompagner d'une politique volontariste de lutte contre les inégalités, en redirigeant vers les revenus du travail la part que le travail a perdu par rapport au capital (ce qui va à l'opposé d'une politique libérale dont le résultat est d'augmenter la part du capital au détriment du travail). Marc HEIM cite Jeremy Rifkin:"Le système social du capitalisme libéral est incapable de distribuer à une majorité de la population devenue sans travail des revenus suffisants pour lui permettre d'acheter la profusion d'ojets ou de services que la production automatique fournit et fournira de plus en plus." Il faut également accompagner cette mesure de mesures spécifiques à relancer l'emploi en assurant une sécurité de base en matière de rvenu, par l'attribution d'un crédit social favorisant la création d'entreprise. Et également, à un niveau macro-économique, repenser une planification dite "à la française" comme il y a eu après-guerre qui permettrait de réduire l'incertitude.
scilicet


Messages : 12
Inscrit le : 16 Mar 2008

scilicet

Messages : 25
Date d'inscription : 16/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A.R.M.E

Message  jeffe le Lun 24 Mar - 21:42

(R.M.E.) REVENU MINIMUM D'EXISTENCE

J'ai trouvé ceci. Je l'ai mis dans "documentation".
avatar
jeffe

Messages : 581
Date d'inscription : 16/03/2008
Age : 59

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A.R.M.E

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum