View my page on Freemen
Derniers sujets
» LES PESEES ACTIVES S'ETEIGNENT
par Admin Dim 17 Mai - 20:17

» GOODBYE MISTER BUSH
par jeffe Mer 5 Nov - 11:47

» de passage
par jeffe Mar 4 Nov - 19:27

» Discours d'Yves Cochet à l'Assemblée Nationale
par jeffe Lun 20 Oct - 9:03

» Fin du Plan maladies rares
par jeffe Mar 14 Oct - 12:47

» Les bourses européennes plongent
par jeffe Sam 11 Oct - 9:08

» AU BORD DU GOUFFRE
par loïs Ven 10 Oct - 22:06

» Trois fous se disputant le monde…
par jeffe Ven 26 Sep - 11:38

» Nicolas Sarkozy, Thierry Meyssan et la CIA
par loïs Mar 19 Aoû - 8:25

» Croissance négative de -0,2% au deuxième trimestre dans la zone euro
par jeffe Ven 15 Aoû - 10:56

PROMOTION DU FORUM
booterForum: votez pour ce site

www.meilleurduweb.com : Votez pour ce site.
HEBERGEMENT DE FICHIERS
Hébergement de fichiers

Hébergement d'Images
partenaires et amis
Réseau de Blog FreeWOmen

Forum Expression Libre

Blog de Pierre JC Allard

Blog de Bettina

Site consacré à l'esprit libertaire

Flux RSS
Pour vous abonner au flux RSS des Pensées Actives, cliquez sur ce logo.

Flx RSS
Flux RSS Suivis
Visit the Widget Gallery
Mots-clés


Climat : recrudescence d’épisodes extrêmes, avertit la NOAA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Climat : recrudescence d’épisodes extrêmes, avertit la NOAA

Message  jeffe le Sam 21 Juin - 22:28

Les épisodes météorologiques extrêmes auxquels nous assistons sont-ils liés au réchauffement climatique ? Oui, sans aucun doute, répond la National Oceanic and Atmospheric Administration. Et cela ne va pas aller s’arrangeant, prévient-elle.


Juliet Eilperin, Boston Globe, 20 juin 2008

Avec l’augmentation des émissions de gaz à effet de serre, l’Amérique du Nord devrait connaître davantage d’épisodes de sécheresse et de chaleur excessive dans certaines régions, alors que d’autres subiront plus fréquemment des pluies diluviennes et des ouragans, indique un rapport publié hier par le US Climate Change Science Program.

Cette étude de 162 pages, réalisée sous l’égide de la National Oceanic and Atmospheric Administration, fournit la description la plus complète à ce jour sur la façon dont le réchauffement de la planète a contribué à transformer le climat des États-Unis et du Canada au cours des 50 dernières années - et comment celui-ci pourrait évoluer dans l’avenir.

Publié au moment où des inondations record ravagent le Midwest, cette nouvelle étude dépeint un scénario sombre dans lequel les phénomènes météorologiques violents seront lourds de conséquences. Il avertit que les phénomènes météorologiques extrêmes « sont parmi les plus sérieux défis auxquels la société aura à faire face avec le changement climatique. »

Alors que le Sud-Ouest des USA est susceptible de subir des sécheresses plus intenses, les fortes précipitations deviendront plus fréquentes dans certaines autres régions du pays en raison de l’augmentation de la concentration de vapeur d’eau dans l’air.

« Ce rapport traite de l’un des questions les plus fréquemment posées au sujet du réchauffement de la planète : Qu’adviendra-t-il pour les évènements climatiques extrêmes ? » déclare l’un des deux co-auteurs du rapport, Karl Thomas, qui dirige le NOAA National Climatic Data Center à Asheville, en Caroline du Nord. Il précise que ce rapport, qui synthétise les résultats de plus de 100 universitaires, « conclut que nous observons déjà, et verrons de plus en plus dans le futur, des conditions météorologiques et des évènements climatiques extrêmes. »

Les auteurs ont constaté que la dernière décennie a connu moins d’épisodes froids que n’importe quelle autre période de durée équivalente enregistrée dans les archives remontant jusqu’à 1895. Dans l’hypothèse d’un scénario moyen de l’augmentation des émissions de gaz à effet de serre, les modèles climatiques indiquent qu’au milieu du siècle, les épisodes de chaleur extrême que l’on observe aujourd’hui qu’une fois tous les 20 ans auront lieu tous les trois ans. Richard Moss, vice-président et directeur général pour les changements climatiques au World Wildlife Fund, déclare dans une interview que ce rapport a été préparé par « les meilleurs auteurs » et qu’il est « vraiment effrayant. »

Lors d’une conférence par téléphone avec les journalistes, M. Karl et son collègue Gerald Meehl, cosignataire du rapport et expert au National Center for Atmospheric Research, ont déclaré il ne fait aucun doute que les gaz à effet de serre dus à l’activité humaine ont contribué à intensifier la sécheresse actuelle qui frappe la région sud-ouest des USA, tout comme les pluies torrentielles, qui sont trois fois plus fréquentes que la moyenne des précipitations observée au cours du dernier siècle. « C’est une certitude », indique M. Karl. « L’augmentation des précipitations intenses n’est pas un sujet de débat. »

À la fin du siècle, a-t-il ajouté, les modèles prédisent que des épisodes d’intenses précipitations qui pouvaient se produire une fois tous les 20 ans auront lieu tous les cinq ans.


Publication originale Boston Globe, traduction et source: Contre Info

Illustrations : tornades en Oklahoma
avatar
jeffe

Messages : 581
Date d'inscription : 16/03/2008
Age : 59

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum