View my page on Freemen
Derniers sujets
» LES PESEES ACTIVES S'ETEIGNENT
par Admin Dim 17 Mai - 20:17

» GOODBYE MISTER BUSH
par jeffe Mer 5 Nov - 11:47

» de passage
par jeffe Mar 4 Nov - 19:27

» Discours d'Yves Cochet à l'Assemblée Nationale
par jeffe Lun 20 Oct - 9:03

» Fin du Plan maladies rares
par jeffe Mar 14 Oct - 12:47

» Les bourses européennes plongent
par jeffe Sam 11 Oct - 9:08

» AU BORD DU GOUFFRE
par loïs Ven 10 Oct - 22:06

» Trois fous se disputant le monde…
par jeffe Ven 26 Sep - 11:38

» Nicolas Sarkozy, Thierry Meyssan et la CIA
par loïs Mar 19 Aoû - 8:25

» Croissance négative de -0,2% au deuxième trimestre dans la zone euro
par jeffe Ven 15 Aoû - 10:56

PROMOTION DU FORUM
booterForum: votez pour ce site

www.meilleurduweb.com : Votez pour ce site.
HEBERGEMENT DE FICHIERS
Hébergement de fichiers

Hébergement d'Images
partenaires et amis
Réseau de Blog FreeWOmen

Forum Expression Libre

Blog de Pierre JC Allard

Blog de Bettina

Site consacré à l'esprit libertaire

Flux RSS
Pour vous abonner au flux RSS des Pensées Actives, cliquez sur ce logo.

Flx RSS
Flux RSS Suivis
Visit the Widget Gallery
Mots-clés


eveil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

eveil

Message  jeffe le Lun 30 Juin - 11:27




ÉVEIL


Le peuple a été "gouverné" (maintenu dans l'ignorance de son propre pouvoir de décision, devrais-je dire) depuis tellement longtemps qu'il ne sait plus pisser sans qu'une loi l'y autorise.
C'est ainsi que la droite ou la gauche font ce qu'ils veulent de nos vies.
Jusqu'à maintenant cela pouvait être supportable car il restait quelques possibilités de vivre dans une certaine "liberté".
Mais nous sommes arrivé au paroxysme de l'expansion des activités humaines dans son ensemble. Une rapide analyse du contexte global (géopolitique) - économique, sociale, écologique, morale aussi - montre qu'il n'y a pas de solutions viables sans un changement en profondeur.

"modélisation sociétale"

Un peu à la manière des météorologues qui, grâce à la modélisation climatique, peuvent prévoir le temps, toutes les tentatives de prédiction du devenir de l'humanité sur les modèles sociétaux actuels montrent que nous courons à la catastrophe.

La droite
y répond en durcissant son autoritarisme, réponse à court terme car cela ne retardera les échéances que de quelques années. On peut cependant imaginer que les privilégiés de ce régime finiront par créer des zones géographiquement favorables (notamment épargnées par les ravages du changement climatique radical à venir) où ils se replieront, laissant les zones défavorables au reste des humains. Vision apocalyptique mais néanmoins probable. Je me demande d'ailleurs si ce n'est pas en route (je ne me le demande pas j'en suis convaincu).

La gauche/droite modérée
ne répond pas, incapable de trancher entre le social et l'économie de marché. A flirter trop longtemps avec les allées du pouvoir, les socialistes ont reconnu en cette économie de marché un modèle de société.
Le capitalisme n'est pas un modèle sociétal, c'est un modèle économique.

La gauche anticapitaliste occidentale tente une redéfinition, mais utilise toujours le modèle de lutte des classes pour se structurer. or cette lutte des classes s'adresse principalement (historiquement) au "peuple ouvrier" reconnaissant par la même l'existence d'un "peuple de patrons". Combat perdu il y a 30 ans (env.) avec le premier choc pétrolier.

L'extrême gauche (Chavez et consort) amorce une radicalisation face au néo libéralisme américain, mais socialement suit le modèle sociétal communiste dont on sait l'incapacité à mener à bien sa mission première: l'émancipation du peuple.
Je passe sous silence la mouvance Anarcho-libertaire.

Si d'apparence, de l'extrême droite à l'extrême gauche, aucune réponse politique ne semble pouvoir faire face à la globalité de la problématique, ne semble pouvoir satisfaire tout le monde, c'est bien que les modèles ne sont plus aptes à anticiper (construire) l'avenir.

L'humanité a suivi un chemin où "la somme des individualités tend vers le collectif. Le collectif (la société) étant le seul organisateur de toute vie. Le rapport entre tout individu passant obligatoirement par le collectif.
Comme n'importe quel organisme/organisation, la non-utilisation d'un organe tend à la disparition de cet organe.
L'individu ne s'épanouit plus que par son intégration au collectif, n'existe plus que par sa prise en compte par le collectif.
L'individualité a donc disparu, reléguant au collectif sa part d'humanité.

Mais l'homme ne serait-il pas un "animal solitaire vivant en meute" ?


Et plus l'individu a abandonné sa part individuel de la construction du monde au profit du collectif, plus le collectif a érigé des lois, forcément communes et égales à tout le monde, censées organiser l'activité humaines sous tout ses aspects.

Mais si on "pense à ma place", il y a de forte chance qu'on le fasse mal.

Pour revenir à un juste équilibre collectif/individu, il faudrait une reconquête de chacun par chacun.
Il faudrait inventer une société qui sache conjuguer individu et collectif, initiative personnelle et décision collective, mais il faudrait surtout que les initiatives personnelles se nourrissent au sein de la sagesse, du savoir, de la culture personnelle et non point à la fontaine de l'ignorance, de l'idéologie prémâchée , de l'égoïsme corporatiste.
Pensez ce que vous voulez, mais commencez par le penser par vous même.

Une réelle émancipation de l'individu face à son destin.

Les temps sont propices à cela, tant la société n'organise plus quoi que se soit qui soit réaliste.
Les lois adoptées en France sont totalement inadaptées, hors sujets, inefficaces sinon à contraindre les individus à des règles stupides.

On me dit "fumer tue". C'est vrai. Mais qu'en est-il du nucléaire, de la pollution, des manipulations tout azimut sur le vivant, des armes que l'on continue de fabriquer, ... , etc. ?

Ces gouvernants et leurs aspirants n'ont plus aucune légitimité à gouverner.

Alors quoi ?


A vous de répondre. ce n'est pas à moi de vous dire quoi penser.

JeffeCastan
Anarcho-anarchiste gentil (pour l'instant)


_________________________
Editoriaux précédents:
UN AN DE SARKOLAND
Manifeste politique des insoumis
La plus grande épreuve qu’ait jamais affrontée l’humanité
LES RAISONS DE LA COLÈRE
Quand les étoiles n'illuminent plus le ciel
le Mouvement Utopia
Révision constitutionnelle: Encore plus de pouvoir
DE LA FAILLITE DE LA POLITIQUE
Mais où est passée Ingrid Bétancourt ?
Pas un autre placébo
L’équilibre climatique pourrait basculer d’ici sept à dix ans
J'ai "oublié" d'écouter Sarko
Le réseau freemen
Société de l'inutile
Crise alimentaire mondiale : le FMI et la banque mondiale craignent le pire
Tibet/Chine Pourquoi aujourd’hui et pas hier ?
avatar
jeffe

Messages : 581
Date d'inscription : 16/03/2008
Age : 59

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum